Dans le rétro

Un coup d'oeil dans le rétroviseur, pour se souvenir des derniers mois...

2019 Une belle année de courses

PascalouRacing démarre l’année le couteau entre les dents avec deux nouvelles voitures : une Porsche 911 2.0L châssis court de 1965 et une Ferrari 360 Modena N-GT de 2000…

 

Le Tour Auto 2019 - Paris - Deauville

 

Avec trois voitures engagées, PascalouRacing a également musclé son équipe d’assistance avec son Team Manager Vincent et trois mécanos expérimentés.

A noter que la co-pilote de la Porsche 911 2.0L avait passé son permis neuf mois avant la course !!!

 

Résultats

Porsche 911 2.0L : 42e place (avec une spéciale qui se termine dans le fossé sans gravité)

AC Aceca : 41e place

Alfa Romeo 2600 Sprint : DNF (accident de la circulation en liaison)

f33376cc-691f-4719-b6b7-4afda11f4896.JPG
99b72853-ec7a-4888-af36-2171af5bd3a2.JPG
IMG_4075 tour auto.JPG
IMG_4105 tour auto z.JPG
IMG_4710.JPG
IMG_4715.JPG
IMG_4719.JPG
IMG_6539.jpg
0e6af7f5-e943-404d-8004-39521c7876e3.JPG
IMG_6561.jpg

Grand Prix de l'Age d'Or - Dijon juin 2019

 

 

En Sixties Endurance, les essais chrono ont lieu sous une pluie battante et la Lotus Elan s’en sort très bien avec ses amortisseurs plutôt souples. La course sur le sec est bien-sûr un peu plus difficile et la bagarre avec les Alfa GTA est intense jusqu’à ce que la Lotus doive abandonner.

En 2.0L Cup, la Porsche 911 s’en sort bien aux essais mais souffre d’une puissance moindre face aux moteurs très pointus, dont il se dit que les soupapes ne sont pas toutes conformes…

En CER II, la Porsche 911 Turbo doit bagarrer face aux monstres de la catégorie, les AC Cobra. Elle finira avec deux culbuteurs cassés.

Enfin, PascalouRacing aligne sa Ferrari 360 Modena N-GT en démonstration, aux côtés de la 355 Challenge… la 360 a un grip ahurissant… pour autant que les pneus soient à la bonne température. Il faut aussi compter avec sa boite séquentielle Hewland, un freinage incroyable mais qui peut conduire à devoir remplacer les pneus rapidement en cas de blocage des roues…

Résultats :

Lotus Elan (Sixties Endurance) : DNF (surrégime)

Porsche 911 2.0L (2.0L Cup) : 22e place

Porsche 911 Turbo (CER II) : DNF (casse moteur)

Ferrari 360 Modena N-GT & 355 Challenge (Endurance Legends) : démonstration

 

 

 

 

 

​Monza Historic - septembre 2019

 

 

 

PascalouRacing vient à Monza avec deux autos, la Porsche 911 2.0L engagée en 2.0L cup et la Lotus Elan engagée en Sixties Endurance.

En Sixties Endurance, les essais  se déroulent moyennement avec une 46e place sur la grille pour la Lotus Elan. Les mécanos changent les bougies et l’allumeur. Au début de la course, la voiture marche très bien et le pilote se débarrasse des voitures plus lentes qui sont devant  sur la grille, comme les MGB et Austin Healey. Au bout de 25 minutes, freinage de la chicane au bout la ligne droite des stands, le levier de vitesse reste dans la main du pilote qui n’a d’autre choix que de débrayer et de se garer sur l’herbe dans l’échappatoire de la chicane…

En 2.0L Cup, le début de la course se déroule bien pour la Porsche 911, et le pilote passe rapidement les deux concurrents juste devant lui. Apres le ravitaillement, un tout droit au freinage de la parabolique fait vibrer la voiture à cause d’un énorme plat au pneu avant droit. Quelques minutes sont perdues en devant passer par les stands pour changer de roue.

Résultats :

Lotus Elan 26R : DNF (boîte de vitesse)

Porsche 911 2.0L : 21e place

 

360 Dijon.JPG
IMG_6660.jpg
AC Gd Palais TA.JPG
9941fc98-93a5-4a89-a042-d083eac31430.JPG
StephanieBezard-0037.jpg

 

En 2019, pour sa seconde saison, PascalouRacing a accompli beaucoup de progrès. La fiabilisation et l’optimisation des autos progressent à grands pas. A l’intersaison, de nombreuses opérations sont prévues, grande révision de la Porsche 2.0L, pour lui faire gagner 30 ch, cure d’amaigrissement de la Lotus qui va perdre 80 kg, optimisation de la Porsche 911 Turbo qui devrait faire son grand retour en CER II et au Mans Classic.

 

Bref une écurie en constante évolution avec des autos toujours plus performantes vous attend pour de nouvelles aventures !

2018 L'année des débuts

2018 fut l’année de lancement de PascalouRacing. Une année très excitante mais aussi pleine d’imprévus.

Le Tour Auto 2018 Paris - Nice

Deux voitures engagées, l’AC Aceca et l’Alfa 2600 Sprint.

Pour ce premier Tour Auto c’est surtout l’engagement total de l’équipe d’assistance qui a été mis en exergue ! Le deuxième jour, l’AC casse un roulement mais l’équipe ne se décourage pas, le problème est identifié, on trouve un roulement de rechange à Paris, on envoie quelqu’un l’acheter et l’apporter à Genève où la voiture est convoyée sur la remorque de l’équipe d’assistance. Après 18 heures d’efforts la voiture peut repartir et sera à l’heure pour le départ de l’étape suivante à Megève. 

Le reste de la course se déroule sous un soleil radieux, avec notamment une course mémorable au Castellet ou l’AC se bagarre avec une Mini.

Résultats :

AC Aceca : 56e,

Alfa Romeo 2600 Sprint : DNF (problème électrique)

 

726a3240-d330-43cb-8dcb-237850f0b6e3.JPG
IMG_8749_edited_edited.jpg
CACJ6671.JPG
IMG_8751.JPG

Grand Prix de l'Age d'Or - Dijon juin 2018

 

 

La Lotus Elan est engagée en Sixties Endurance. Les essais libres se passent bien, mais les essais chrono un peu moins, avec une pression d’essence défaillante. Malgré une place en fond de grille et un tête-à-queue dans le sable qui lui coûte 5 mn au classement, l’auto termine la course sans souci.

 

La Porsche 911 Turbo, engagée en CER II, fonctionne parfaitement mais ne peut pas lutter dans cette catégorie avec des autos beaucoup plus puissantes et rapides. La préparation du moteur est beaucoup trop conservatrice et l’auto pourrait gagner au moins 150 ch... A suivre !

 

Résultats :

Lotus Elan 26R : 29e place

Porsche 911 Turbo : 13e place

 

IMG_8828.JPG

 

Le Mans Classic - juillet 2018

 

 

Un évènement vraiment incroyable dans une ambiance indescriptible, avec deux voitures engagées, l'AC Aceca et la Porsche 934 orange !

Sur le plateau 3, l’AC fait bonne figure malgré les longues lignes droites et atteint 202 km/h. La manche de nuit est un moment inoubliable avec le contraste entre les lumières qui éclairent la piste jusqu’au Tertre Rouge…. Puis le noir complet dans les Hunaudières, du moins jusqu’à la première chicane.  

La Porsche 934 engagée par PascalouRacing avait déjà fait le Mans… en 1976 avec Didier Pironi, Bob Wolleck et Marie-Claude Beaumont, puis en 1978 avec un équipage allemand. Dans sa livrée Jägermeister, elle attire tous les regards… et atteint 280 km/h avec ses 550 ch.  Le turbo casse malheureusement aux essais et malgré tous les efforts du préparateur Lee Maxted Page la voiture ne repartira pas...

 

Résultats :

AC Aceca (Plateau 3) : 36e place

Porsche 934 (Plateau 6) : DNF

92f78f51-4142-4c4e-89b2-9609cf9e760e.JPG
AC 24H.JPG
Annotation 2019-11-08 181437.png
HNWI9183.JPG
6cf9ddee-dc6d-4cf3-96fc-d24bad997f57.JPG
3cc41a20-876d-4094-a03b-488a7b98a062.JPG
IMG_1618.JPG

 

Bahreïn Classic Challenge - novembre 2018

 

Patrick Peter a l’excellente idée d’organiser une course sur le circuit F1 de Bahreïn avec deux manches d’1 heure chacune. Longues lignes droites, gros freinages… un circuit d’hommes !!!

Belle bagarre dans la première où la Lotus Elan finit 10e. Petite erreur dans la pression des pneus au relais de la deuxième manche, ce qui vaut un tête-à-queue quasi immédiat… et une 11e place.

La Spitfire, qui faisait sa première apparition sur la piste, ne terminera pas... pénalisée par son trop petit réservoir.

IMG_1587.JPG

© 2019 PascalouRacing